Comment Conserver Une Pate Feuilletée Croustillante? - Portal hrvatskih arhitekata

Comment Conserver Une Pate Feuilletée Croustillante?

Comment Conserver Une Pate Feuilletée Croustillante
Conserver le croustillant de la pâte feuilletée – Astuce Bridélice Conserver le croustillant de la pâte feuilletée Une pâte feuilletée nécessite une pré-cuisson avant d’y verser la préparation. Déroulez votre pâte feuilletée dans son papier de cuisson sur un plat à tarte, piquez partiellement à l’aide d’une fourchette et parsemez le fond de la pâte avec des billes de porcelaine ou des légumes secs pour que la pâte ne gonfle pas à la pré-cuisson.

Comment garder de la pâte feuilletée cuite ?

Conservation de la pâte feuilletée – La pâte feuilletée crue se conserve emballée dans du film alimentaire 2-3 jours au réfrigérateur. Si vous ne l’utilisez pas tout de suite ou la préparer sur plusieurs jours, il vaut mieux mettre un peu de vinaigre blanc (1 càs) dans l’eau pour éviter l’apparition de points noirs.

La pâte feuilletée cuite se conserve quelques jours à température ambiante à l’abri de l’humidité, Vous pouvez congeler sans problème votre pâte feuilletée crue bien emballée pendant 2 à 3 mois, Laissez-la décongeler au réfrigérateur. Une fois qu’elle a complètement décongelé, vous pouvez l’étaler et la détailler comme vous le souhaitez.

Il ne vous restera plus qu’à la cuire !

Comment faire pour que la pâte à tarte ne soit pas molle ?

4. La technique du blanc d’œuf – Cette technique est souvent utilisé pour les quiches aux légumes. Déposez le fond de tarte cru dans le moule. Préchauffez le four à 190°C. Badigeonnez la pâte de blanc d’œuf (non battu) avec un, Passez au four 2-3 minutes.

Comment garder le croustillant du Mille-feuille ?

On vous recommande – Cette pâtisserie aussi gourmande que délicate à réaliser, ne s’est pas conçue en une seule fois. Selon les versions, le mille-feuille aurait vu le jour grâce à une succession d’améliorations. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’existerait pas sans la pâte feuilletée ! Cette base de nombreux desserts y est superposée en 3 couches, elles-mêmes déjà pliées 6 à 10 fois produisant 300 à 400 feuillets chacune, ce qui s’approcherait du nombre mille.

  1. D’où son nom.
  2. Les byzantins réalisaient déjà des superpositions de pâtes craquantes garnies de miel, mais ce n’est qu’aux alentours de 1860 qu’un pâtissier parisien en propose et finit par en vendre plusieurs centaines.
  3. Un succès tardif mais durable ! 1 Pour réaliser cette recette de mille-feuilles, commencer par réaliser la,

Cette recette pourrait également être réalisée avec une pâte feuilletée inversée,2 Dans l’hypothèse ou nous utilisons une pâte feuilletée inversée, voici la technique de réalisation. Si vous désirez utiliser la pâte feuilletée classique, ne pas hésiter à consulter la vidéo qui vous explique la technique de A à Z.

Vous l’aurez compris, vous pouvez utiliser l’une ou l’autre des deux pâtes proposées. La pâte feuilletée inversée est un petit peu plus délicate, cependant tout à fait réalisable à partir du moment où l’on maîtrise bien la pâte feuilletée classique. Elle a l’avantage d’être plus rapide à préparer car elle comporte des tours doubles (expliqués dans la recette pas à pas).

Elle gonfle plus à la cuisson et donne un feuilletage plus croustillant et fondant à la fois.3 Une fois terminée, envelopper la pâte dans du papier film alimentaire et la laisser reposer au frais toute une nuit (c’est mieux si vous avez la possibilité de la préparer la veille).4 Abaisser la pâte feuilletée inversée sur le plan de travail légèrement fleuré,5,en une bande de 3 à 4 mm d’épaisseur.

  1. L’usage d’un laminoir peut faciliter la tâche autant dans la préparation de la pâte feuilletée en elle-même que dans son utilisation.
  2. Ici j’utilise un rouleau à pâtisserie en bois, ustensile plus couramment trouvé dans les cuisines.6 Diviser la bande de pâte en 3 morceaux égaux.7 Placer la première abaisse de pâte sur une plaque à pâtisserie recouverte d’une feuille de papier sulfurisé pliée en deux par la moitié, puis réouverte.8 Piquer la pâte avec un rouleau pique vite sur toute sa surface.

Ceci évitera à la pâte de trop gonfler à la cuisson.9,car il est important dans cette préparation d’obtenir des plaques de pâte feuilletée cuites pas trop épaisses, bien feuilletées pour garder le côté croustillant, et régulières.10 Replier la feuille de papier sulfurisé, elle doit recouvrir la totalité de la pâte.11 Poser sur le dessus une seconde plaque à pâtisserie, identique à la première.

Elle fera pression sur la pâte et lui évitera ainsi de trop se développer à la cuisson.A savoir que l’on aurait très bien pu utiliser la plaque spéciale feuilletage, comme expliqué dans la vidéo.12 Faire de même avec la seconde abaisse de pâte, en la plaçant sur une feuille de papier sulfurisé pliée en deux, puis en la coinçant entre 2 plaques.

Idem avec la troisième abaisse de pâte. Nous nous retrouvons donc avec au total 4 plaques à pâtisserie empilées les unes sur les autres, entre lesquelles se trouvent 3 abaisses de pâte feuilletée piquées, elles-mêmes emprisonnées dans du papier sulfurisé.13 Cuire ainsi à four chaud, 180°C (four air pulsé de préférence) pendant 20 minutes environ.14 Au terme de la cuisson, les pâtes ont très peu levé.15,retirer la plaque du dessus uniquement.16,et séparer les 3 étages.17,de sorte que les 3 pâtes finissent de cuire individuellement une dizaine de minutes de plus.

  • À ce stade, la pâte ne risque plus de gonfler, elle va juste finir de cuire.
  • Notez que la pâte qui se trouvait sur le dessus sera cuite en premier.18 Au terme de la cuisson, sortir les plaques du four et laisser refroidir (à savoir que dans la vidéo présentée ci-dessus, j’ai prélevé 3 bandes de pâte feuilletée sur une plaque de pâte cuite de 40 x 30 cm, ce qui nous donne un mille-feuille pour 8 personnes).19 Crème mousseline vanillée : Porter à ébullition le lait avec la gousse de vanille fendue en deux sur la longueur.20 Dans un cul de poule, battre les jaunes d’œufs.21 Ajouter le sucre en poudre.22,et blanchir la préparation au fouet.23 Ajouter la poudre à crème.24,et bien mélanger.25,jusqu’à son incorporation complète.26 Lorsque le lait entre en ébullition.27,le verser en une seule fois sur les œufs blanchis.28,en remuant à l’aide d’un fouet.29 Transvaser l’appareil obtenu dans la casserole de cuisson du lait.30,et cuire la préparation en la fouettant constamment de sorte que la crème n’attache pas au fond de la casserole.31 Elle va se mettre à épaissir au bout de quelques secondes.

Poursuivre la cuisson à feu modéré pendant 2 à 3 minutes.32 Au terme de la cuisson débarrasser la crème dans un récipient froid.33 Ajouter la moitié du beurre coupé en morceaux dans la crème chaude.34 Bien mélanger avec le fouet.35 Une fois la crème refroidie (à température ambiante), ajouter le restant de beurre pommade.36,en l’incorporant au batteur électrique ou au fouet à main.

  • Réserver jusqu’au moment de l’utilisation.37 Découper les 3 pâtes feuilletées en carrés de dimensions identiques.
  • Commencer par la première plaque que j’ai découpée ici en un carré de 20 x 20 cm.38 Positionner le carré obtenu sur la deuxième plaque et découper tout autour pour obtenir un second morceau aux mêmes dimensions.

Faire de même avec la troisième plaque. L’usage d’un couteau à dents de type couteau-scie à génoise est recommandé pour scier la pâte et non l’écraser.39 On obtient ainsi nos 3 plaques de pâte feuilletée cuite, aux mêmes dimensions.40 Remplir une poche à douille munie d’une douille unie Ø 1,5 cm de crème mousseline.

Pocher la crème sur la première plaque de pâte feuilletée en dressant des lignes parallèles, collées les unes aux autres.41 Poser sur le dessus une seconde plaque de pâte feuilletée.42 Bien ajuster les bords, les uns au dessus des autres.43 Pocher des cordons de crème mousseline sur la seconde plaque, de la même façon que l’étage inférieur.44 Veiller à bien les accoler les uns contre les autres, et ne pas laisser des espaces sans crème.45 Déposer délicatement la troisième plaque de pâte feuilletée sur la crème et presser légèrement pour bien faire adhérer.46 Avec une spatule métallique, lisser les côtés.47 Si nécessaire rajouter un peu de crème pour ne laisser aucun trou.

Réserver au frais.Avant de procéder au glaçage, il est possible de napper la pâte feuilletée d’une fine couche de nappage blond, dans le but de mieux faire tenir le fondant blanc à la pâte feuilletée et également de permettre au feuilletage de mieux se tenir, d’éviter qu’il s’effrite lors de l’étape du glaçage et du marbrage qui vont suivre.48 Glaçage au fondant : Prélever 500 g de fondant blanc et le placer dans une casserole.49 Faire chauffer au bain-marie,50,en remuant fréquemment à la spatule jusqu’à ce que le fondant devienne liquide.

Il est important de ne pas dépasser la température de 37°C pour qu’il reste brillant.51 Ajouter 1 ou 2 cuillères à soupe de sirop de basefroid (sirop réalisé avec les ingrédients cités plus haut).53 Contrôler la température de fonte avec un thermomètre à visée laser, pas plus de 37°C.54 Prélever la valeur de 2 cuillères à soupe de fondant.55,et le colorer avec un peu d’extrait de café (Trablit).57 Le verser dans un cornet à décor.58 Bien replier les bords.59,afin d’éviter au fondant de s’échapper du cornet durant son utilisation.60 Réserver dans un endroit tiède.

Il faut que le fondant reste liquide.61 Verser le fondant blanc sur le mille-feuilles.62 Le répartir sur toute sa surface.63 L’étaler rapidement avec une spatule métallique coudée en une épaisseur régulière et fine autant que possible (2 à 3 mm).64 Veiller à étaler le fondant jusqu’aux bords.

Il faut que ce travail soit effectué rapidement, avant que le fondant ne se solidifie.65 Avec le cornet à décor, tracer des lignes parallèles espacées de 2 cm environ.66 Ce travail doit également se faire rapidement, tant que le fondant est encore liquide.67 Tirer les lignes avec la pointe d’un couteau, pour terminer le décor.68 Tirer toutes les lignes dans un sens pour commencer.69,puis dans l’autre sens.

Il faut qu’il y ait une ligne dans un sens, puis la suivante dans l’autre sens et ainsi de suite.70 Faire adhérer sur tout le pourtour du mille-feuilles du praliné grains préalablement broyées grossièrement au couteau.71 Bien les faire adhérer pour que les côtés soient entièrement recouverts, qu’il ne reste pas de vide.72 Faire ainsi sur tout le pourtour du gâteau.73 Avant de le trancher, il est conseillé de le laisser se raffermir une heure minimum au frais.

  1. Pour le couper, je conseille d’utiliser un couteau scie à génoise.74 Il faut le couper en donnant des coups de scie d’avant en arrière.
  2. Il ne faut en aucun cas couper en appuyant verticalement sous risque d’écraser le mille-feuilles, de voir la crème sortir sur les côtés, et donc de perdre tout l’esthétique du gâteau.

Veuillez vous connecter pour poster un avis ou

    • Français

Cookies 🍪 En cliquant « Accepter », vous autorisez Meilleur du Chef à stocker des cookies sur votre appareil pour personnaliser le contenu du site, analyser notre trafic, et offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux. En vente dans notre boutique 19,10 € En vente dans notre boutique 75,20 € Abaisse Morceau de pâte (brisée, feuilletée, sablée, sucrée.) amincie, allongée à l’aide d’un rouleau à pâtisserie ou d’un laminoir de l’épaisseur et de la forme désirée.

  • Abaisser Étaler une pâte (brisée, feuilletée, sablée, sucrée.) à l’épaisseur voulue, à l’aide d’un rouleau à pâtisserie ou d’un laminoir.
  • Bain-marie Cuisson indirecte d’un aliment délicat dans un récipient lui-même posé dans un autre (casserole) rempli d’eau et maintenu à une température proche de l’ébullition.

On utilise un bain-marie dans le but de conserver des aliments ou une sauce au chaud ou faire fondre du chocolat. Blanchir Travailler au fouet des œufs ou jaunes d’œufs avec du sucre, jusqu’à ce que le mélange devienne blanc et mousseux. Fleurer Saupoudrer de farine, soit le plan de travail, soit une abaisse, afin d’éviter qu’elle ne colle.

Comment conserver une tarte faite la veille ?

Est-ce qu’on peut congeler une quiche ? – Toutes les quiches se congèlent très bien une fois cuites. Les quiches se conserveront pendant environ 2 mois au congélateur. Laisser décongeler avant de réchauffer au four préchauffé à 350°F (180°C) pendant environ 20 minutes.

  • Est-ce que la crème pâtissière se congelé ? Conserver la crème pâtissière au congélateur C’ est une option à envisager, toutefois il faut savoir que l’aspect, la texture et le goût risqueront de s’altérer légèrement.
  • L’astuce : ne pas ajouter d’alcool dans la crème pour une congélation optimale.
  • Comment congeler une tarte au citron ? Elle doit être congelée pour que vous puissiez la manipuler facilement.

Enveloppez la tarte non cuite dans plusieurs couches de film plastique puis mettez-la dans un sac de congélation.4 Étiquetez le sac de congélation en indiquant la date et le contenu, puis remettez la tarte au citron vert dans le congélateur. Comment décongeler une tarte aux fruits cuite ? Pour les décongeler, il suffit de les placer au four pendant 15 minutes à 425 °F, réduire la température du four à 350 °F, puis poursuivre la cuisson pendant 30 à 40 minutes.

Comment garder une tarte aux pommes croustillante pour le lendemain ?

La pâte à tarte n’aime pas (trop) attendre – Votre tarte salée ou sucrée est cuite. Il ne vous reste plus qu’à la déguster avec une salade ou quelques crudités. La pâte à tarte a tendance à se ramollir au fil du temps. Mieux vaut donc savourer votre tarte au fromage le jour même ou au plus tard le lendemain. Bons de réduction, recettes et infos à croquer !

Comment conserver la pâte feuilletée au frigo ?

Pâte feuilletée inversée pas à pas – Pour mieux comprendre ce qu’est la pâte feuilletée inversée, revenons sur le principe de la pâte feuilletée classique. Pour préparer une pâte feuilletée classique, on enferme le beurre dans une pâte appelée détrempe (un mélange de farine, sel, eau et beurre).

Pour la pâte feuilletée inversée, c’est l’inverse. On va enfermer la détrempe dans le beurre. Pas de panique, ce n’est pas du beurre pur que l’on va utiliser, mais un mélange de farine et de beurre (c’est ce qu’on appelle le beurre manié ) qui sera plus facile à travailler. J’ai trouvé la pâte feuilletée inversée plus facile à préparer que la pâte feuilletée classique car il n’y a plus de risque que le beurre sorte de la détrempe.

Pour moi, la difficulté de la pâte feuilletée inversée se situe surtout dans l’étalage du beurre manié. Avec la chaleur de la pièce, le beurre manié devient collant et rend le travail compliqué. Mais un petit tour au réfrigérateur et le problème est réglé ! Pensez à réserver une étagère de votre réfrigérateur pour y poser la pâte pendant 10 minutes dès qu’elle devient trop molle et collante.

La pièce où vous travaillez doit être fraîche, ouvrez la fenêtre et évitez d’allumer le four ou de faire cuire des aliments pendant que vous étalez la pâte! La pâte feuilletée inversée donne un feuilletage aérien, bluffant et ultra croustillant ! C’est celle qui est utilisée par les chefs ! N’attendez plus, lancez-vous et à vous les millefeuilles de chef, les vols au vent bien gonflés, les tartes croustillantes et les galettes des Rois 1000 fois mieux qu’à la pâtisserie ! Sans plus attendre, voici la recette ! Pour environ 1,1 kg de pâte feuilletée (4 tartes ou 2 galettes des rois) (vous pouvez la conserver 4 jours au réfrigérateur ou la congeler pendant plusieurs mois : coupez-la pâte en 4 et placez les pâtons dans des sacs congélation.

Laissez votre pâte décongeler au réfrigérateur) La détrempe :

You might be interested:  Comment Atténuer Le Gout De L'Oignon Dans Une Sauce?

1 cuillère à soupe de vinaigre d’alcool blanc (je n’en ai pas mis mais ça permet de mieux conserver la pâte) 10 g de sel 350 g de farine 110 g de beurre fondu refroidi 150 g (150 ml) d’eau minérale froide

Le beurre manié :

375 g de beurre de tourage froid ou un beurre sec (j’utilise le beurre AOP Charentes-Poitou) 150 g de farine

Préparation de la détrempe : 1. Diluez le sel dans l’eau. Ajoutez 350 g de farine et 110 g de beurre fondu froid.

Ingrédients pour la détrempe

2. Travaillez la pâte à la main rapidement pour obtenir une boule homogène (il ne faut pas trop travailler la pâte).

Préparation de la détrempe

table>

Préparation de la détrempe pour pâte feuilletée

3. Étalez la pâte en forme de rectangle d’environ 2 cm d’épaisseur. C’est un peu difficile car ça colle donc faites votre rectangle entre deux feuilles de papier sulfurisé ou dans un sac de congélation. Réservez la détrempe au réfrigérateur, pendant au moins deux heures (j’ai préféré laisser ma détrempe une nuit au réfrigérateur).

Détrempe pour pâte feuilletée

Préparation du beurre manié 1. Mélangez du bout des doigts le beurre coupé en morceaux et la farine et finissez en travaillant l’ensemble comme une pâte.

Ingrédients du beurre manié

table>

Boule de beurre manié

3. Étalez la pâte en forme de rectangle d’environ 1 cm d’épaisseur. C’est un peu difficile car ça colle donc faites votre rectangle entre deux feuilles de papier sulfurisé ou dans un sac de congélation. Réservez le beurre manié au réfrigérateur, pendant au moins deux heures (j’ai préféré laisser le beurre manié une nuit au réfrigérateur).

Étalez le beurre manié

table>

Étalez le beurre manié en rectangle

table>

Rectangle de beurre manié

Le pliage : J’ai étalé mes pâtes entre 2 feuilles de papier sulfurisé. C’est plus facile pour étaler, le rouleau glisse tout seul et si jamais le beurre a trop ramolli et que vous n’arrivez plus à travailler la pâte, il suffit de remettre la pâte dans le papier sulfurisé 10 minutes au réfrigérateur.1.

Sortez le beurre manié du réfrigérateur.2. Préparez deux grandes feuilles de papier sulfurisé, placez le beurre manié sur l’une et recouvrez de la deuxième feuille de papier sulfurisé.3. Étalez en un grand rectangle de 1 cm d’épaisseur environ. Travaillez vite car le beurre va peu à peu ramollir et il sera difficile de travailler la pâte.

Si le beurre manié est trop mou, placez le au réfrigérateur.4. Déposez la détrempe au centre. Le beurre manié doit être deux fois plus grand que la détrempe.

Déposez la détrempe au centre

5. Pliez la moitié supérieure du beurre manié, puis la moitié inférieure : la détrempe doit être totalement recouverte.

Détrempe entièrement recouverte

6. Fermez bien les bords avec les doigt pour ne plus voir les jointures et rendre hermétique la pâte.7. Nous allons passez au premier tour. Mais si votre beurre manié est trop mou pour être travaillé, remettez le tout au réfrigérateur. Premier tour : pliage en portefeuille ou tour double : 1.

Tournez la pâte d’un quart de tour

2. Farinez légèrement le rouleau et la pâte. Étalez la pâte en un long rectangle devant vous. 3. Repliez la partie inférieure et repliez la partie supérieure. 4. Pliez en deux. Vous avez fait le 1er tour double !

Premier tour double

5. Filmez et laissez reposer au réfrigérateur deux heures. Deuxième tour : pliage en portefeuille : 1. Au bout de deux heures, sortez la pâte du réfrigérateur placez-la en face de vous, la jointure à gauche comme sur la photo (la pliure est à gauche chez moi, mais vous pouvez tout aussi bien la mettre à droite, l’important est que vous la mettiez toujours du même côté ). 2. Étalez la pâte en un long rectangle : la pâte se travaille plus facilement maintenant. 3. Repliez la partie inférieure et repliez la partie supérieure. 4. Pliez en deux. Vous avez fait le 2ème tour double !

Deuxième tour double

5. Filmez et laissez reposer au réfrigérateur deux heures. Troisième tour : tour simple : 1. Sortez votre pâte du réfrigérateur, placez-la face à vous sur une feuille de papier sulfurisé, la pliure à gauche(la pliure est à gauche chez moi, mais vous pouvez tout aussi bien la mettre à droite, l’important est que vous la mettiez toujours du même côté ). 2. Étalez-la en un long rectangle. 2. Rabattez le premier tiers de la pâte. 3. Rabattez le dernier tiers par-dessus et non pas bord à bord, comme pour les tours doubles de tout à l’heure.

Troisième tour

4. Vous avez fais un tour simple ! 5. Filmez la pâte et placez-la au réfrigérateur au moins 30 minutes avant de l’utiliser. Bravo ! Votre pâte feuilletée inversée est prête! OUF ! Petits plus utiles 🙂

Vous pouvez la conserver 4 jours au réfrigérateur ou la congeler pendant plusieurs mois : coupez la pâte en 4 et placez les pâtons dans des sacs congélation. Pour la décongélation, laissez-la au réfrigérateur. Étalez votre pâte sur 3 mm. Une fois étalée, il est préférable de laisser la pâte feuilletée au réfrigérateur pendant au moins 30 minutes avant de la cuire. Ne mettez jamais vos chutes de pâte feuilletée en boule : le principe de la pâte feuilletée, c’est une couche de pâte, une couche de beurre, une couche de pâte, une couche de beurre ce qui permet d’obtenir un feuilleté.

Ma recette dans votre cuisine !

La galette de Noisettes & Caramel avec la pâte feuilletée inversée

Comment ne pas Detremper une pâte feuilletée ?

Précuire la pâte – Faire précuire la pâte, autrement dit la faire cuire à blanc, est une très bonne astuce pour éviter qu’elle ne soit détrempée. Enfournez-là 10 minutes environ, à 180°C pour un four à chaleur tournante, 200°C pour un four statique. Une fois cuite, vous pourrez déposer votre crème et vos fruits, ou bien vos légumes grillés.

Pourquoi Piquer le fond de tarte ?

Je n’aime pas les quiches raplapla et les tartes ramollies ! 😉 Pour moi une bonne quiche doit être croustillante à l’extérieur, et gourmande avec un juste équilibre des oeufs et de la crème. Suivez mes conseils pour réussir votre tarte ou votre quiche, du choix de la pâte, à la cuisson parfaite !

Préchauffez votre four à 190°C. Il est vraiment important d’enfourner votre tarte dans un four bien chaud : la chaleur va saisir la pâte puis la garniture, et votre quiche/tarte sera bien dorée et croustillante à l’extérieur.

LE MOULE : j’aime bien opter pour un moule à gâteau à fond amovible, de 20-25 cm de diamètre. Parfait pour des quiches rustiques à bords hauts Pour une tarte plus fine, optez pour un moule à tarte traditionnel (à fond amovible également ; c’est vraiment plus simple pour le démoulage *). Beurrez et farinez votre moule, ou garnissez-le de papier cuisson.

LA PÂTE : c’est toujours mieux lorsqu’elle est préparée maison. Choisissez votre pâte en fonction de votre garniture. La pâte brisée est parfaite pour les quiches (elle est plus imperméable) tandis que la pâte feuilletée (qui est plus grasse) est idéale pour une tarte fine aux légumes par exemple. Piquez votre pâte avec une fourchette pour lui éviter de gonfler ou de se déformer, et pour qu’elle soit bien croustillante. Pour la pâte brisée, je vous conseille une cuisson à blanc (sans la garniture, avec du papier sulfurisé et des poids de cuisson) pendant 15 min à 180°C.

L’IMPERMÉABILISATION : Si votre garniture est très humide (tomates, courgettes, ou autres légumes), pensez à badigeonner le fond de tarte de blanc d’œuf 5 min avant la fin de la cuisson à blanc. Vous pouvez aussi saupoudrer le fond de tarte de poudre d’amandes dans le cas d’une tarte sucrée, juste avant d’ajouter les fruits.

LA GARNITURE : pour les quiches, j’utilise souvent 4 œufs pour 20 cl de crème liquide et 20 cl de lait (facile à retenir), N’oubliez pas d’assaisonner votre appareil avec du sel, du poivre, de la noix de muscade râpée ou une autre épice de votre choix selon votre garniture (par exemple du curry pour une tarte au poulet, des herbes fraîches ciselées pour une quiche aux fromages, etc).

LA CUISSON PARFAITE : enfournez votre tarte ou votre quiche (si possible dans le bas du four) le temps de cuisson indiqué sur votre recette ; en général 30 à 40 min.5 min avant la fin de la cuisson, sortez la tarte du four et * démoulez-la délicatement (d’où l’utilisation d’un moule à fond amovible !). Transférez votre quiche directement sur une grille du four, et enfournez de nouveau pendant 5-10 min pour terminer la cuisson du dessous de la tarte (la pâte sera bien croustillante).

Note : si vous souhaitez déguster votre tarte tiède ou froide un peu plus tard, n’oubliez pas de la laisser refroidir sur une grille – et non sur une assiette, pour garder une pâte bien croustillante ! Les étapes à suivre pour obtenir un fond de tarte régulier, qui ne s’affaisse pas à la cuisson :

  • Étalez votre pâte afin d’obtenir un disque d’un diamètre supérieur de 5 à 6 cm à celui de votre moule ou de votre cercle à pâtisserie.
  • Placez votre abaisse de pâte au centre du cercle à pâtisserie (ou du moule).
  • Chassez l’air qui peut rester au milieu avec le plat de la main. Faites tout le tour du cercle ou du moule, en soulevant légèrement la pâte, puis en la poussant vers le fond pour former un bel angle droit, Appuyez avec votre pouce au niveau de l’angle formé par le fond du moule et son bord. Enfin, appliquez une légère pression pour bien plaquer les côtés à l’aide de l’index et du majeur. La pâte doit parfaitement chemiser le moule.
  • Retirez l’excédent de pâte en l’écrasant contre les bords du cercle, à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.
  • Piquez la pâte avec une fourchette afin d’éviter les boursouflures à la cuisson.
  • Pour éviter la rétractation de la pâte, laissez reposer le fond de tarte 30 min au frais avant la cuisson à blanc.

Cette cuisson – sans garniture – est recommandée pour toutes les pâtes sablées et brisées, qui n’en seront que plus croustillantes.

  • Piquez la pâte avec une fourchette.
  • Recouvrez le fond de pâte de papier sulfurisé, puis éparpillez dessus des billes de céramique ou des légumes secs,
  • Enfournez à 180 °C et laissez cuire 10-15 min avant de retirer les poids et le papier cuisson.
  • Si votre garniture est très humide (tomates, courgettes, ou autres légumes), pensez à badigeonner le fond de tarte de blanc d’œuf 5 min avant la fin de la cuisson à blanc.
  • Ajoutez votre garniture ou l’appareil à quiche, puis poursuivez la cuisson selon la recette choisie.

Tarte salée aux figues, jambon et chèvre frais Préparation 10 min, repos 2 h : 250 g de farine T55 tamisée, 125 g de beurre demi-sel mou coupé en petits morceaux (pensez à le sortir du frigo un peu en avance), 1 jaune d’œuf, 1 filet d’eau.

  1. Travaillez le beurre mou et la farine du bout des doigts (ou au robot) pour obtenir un mélange sableux (faites rouler le mélange entre vos mains).
  2. Creusez un puits, puis ajoutez le jaune d’oeuf. Commencez à malaxer du bout des doigts le centre, en incorporant petit à petit la farine et en ajoutant un peu d’eau (3 c. à soupe environ). « Fraisez » la pâte : mélangez en poussant et en écrasant la pâte avec la paume de la main. Attention, ne travaillez pas trop la pâte.
  3. Formez un pâton homogène, puis filmez la pâte et laissez-la reposer 2 h au frais. (Le repos de la pâte est essentiel pour qu’elle soit plus facile à travailler, et qu’elle ne se rétracte pas pendant la cuisson)
  4. Laissez la pâte s’assouplir quelques minutes à température ambiante avant de l’étaler finement (2-3 mm d’épaisseur) à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, sur un plan de travail fariné.
  5. Votre pâte est prête à être utilisée ! Foncez votre moule à tarte beurré et fariné, et n’oubliez pas de piquer la pâte avec une fourchette.
  6. Si besoin, pensez aussi à cuire votre pâte à blanc, pour éviter que la garniture ne la mouille pendant la cuisson. Pour cela, recouvrez la pâte de papier sulfurisé et de poids de cuisson (ou haricots secs). Enfournez le fond de tarte pour 15 min environ à 180 °C. Retirez les poids et le papier cuisson, puis garnissez le fond de tarte avec les ingrédients et l’appareil de votre choix. Poursuivez la cuisson 20 à 30 min environ selon la garniture choisie.

Préparation 10 min, repos 2 h : 250 g de farine de blé classique ou farine complète bio (ou un mélange), 125 g de beurre demi-sel mou coupé en petits morceaux (pensez à le sortir du frigo un peu en avance), 100 ml d’eau, 40 g de poudre d’amande, 5 c. à soupe de sucre complet bio, 1 pincée de vanille en poudre ou de cannelle, 1 pincée de fleur de sel de Guérande.

  1. Mélangez la farine, la poudre d’amandes, le sucre complet, la vanille et le sel.
  2. Incorporez progressivement le beurre mou coupé en petits morceaux, et travaillez la pâte quelques minutes à la main ou au robot de façon à obtenir une texture sableuse (faites rouler le mélange entre vos mains).
  3. Ajoutez l’eau progressivement en filet et malaxez pour former une boule homogène. « Fraisez » la pâte : mélangez en poussant et en écrasant la pâte avec la paume de la main. Attention, ne travaillez pas trop la pâte. Ajustez les quantités d’eau et de farine si besoin pour obtenir une pâte souple et homogène.
  4. Formez un pâton homogène, puis filmez la pâte et laissez-la reposer 2 h au frais. (Le repos de la pâte est essentiel pour qu’elle soit plus facile à travailler, et qu’elle ne se rétracte pas pendant la cuisson)
  5. Laissez la pâte s’assouplir quelques minutes à température ambiante avant de l’étaler à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, sur un plan de travail fariné. Votre pâte est prête à être utilisée !

Recettes de tartes rustiques :

  • Tarte rustique à la rhubarbe
  • Tarte rustique aux abricots
  • Tartelettes rustiques aux fraises

Pizza blanche aux fromages italiens, jambon prosciutto, & figues Pour 1 belle pizza, préparation 30 min, cuisson 8 à 10 min par pizza, repos 12h : 300 g de farine manitoba 00 ou farine spéciale pizza bio PRIMÉAL, environ 170 à 180 ml d’eau tiède (25-30°C), 10 g de levure fraîche achetée chez le boulanger, 10 g de sel fin, un peu de semoule extra-fine pour étaler la pâte.

  1. Dans un bol, mélangez l’eau tiède (pas trop chaude, vérifiez à l’aide d’un thermomètre) avec la levure émiettée. Laissez reposer 10 min pour “activer” la levure.
  2. Versez la farine et le sel dans la cuve d’un batteur (j’utilise le Kitchenaid) muni du crochet pétrisseur. Mélangez. Versez progressivement le liquide avec la levure dans la cuve, tout en mélangeant la pâte. Continuez de pétrir 10 – 15 min au robot ou à la main.
  3. Terminez en pétrissant à la main avec un peu de farine si besoin, afin de former une boule de pâte homogène. Déposez-la dans un saladier fariné. Couvrez avec un linge propre humide (bien essoré) et laissez pousser 2h à température ambiante, à l’abri des courants d’airs,
  4. Séparez la pâte en 2 boules (pour 2 pizzas de 30 cm), et déposez-les dans 2 bols différents légèrement farinés. Laissez les pâtons pousser 10 h de plus, toujours couverts d’un chiffon humide, et à température ambiante.
  5. Après ce dernier temps de repos, la pâte est prête ! Étalez-la finement sur un plan de travail légèrement fariné (ou mieux, avec un peu de semoule extra-fine, comme le font les italiens !).
  6. Préchauffez votre four très fort (si possible au max) avec une plaque dans le bas du four, pour qu’elle soit bien chaude au moment d’enfourner *, À la maison, je préchauffe mon four en mode pizza, à 275°C.
  7. Déposez la pâte à pizza étalée sur une feuille de papier sulfurisé -> sur une planche à découper (pour pouvoir la déplacer facilement jusqu’au four).
  8. Une fois garnie avec vos ingrédients préférés, transférez votre pizza avec son papier sulfurisé directement sur la plaque très chaude dans le four, De cette façon, la pâte à pizza sera bien saisie par la chaleur. Attention, ne vous brûlez pas !
  9. Pour la cuisson, je compte 8 min environ dans mon four. Surveillez la pizza et adaptez le temps de cuisson à votre four : la pâte doit être cuite, dorée sur les bords. Le fromage doit être fondu Et ça doit sentir bon la pizza ! 😉
  10. Dégustez sans attendre !
You might be interested:  Comment Utiliser La Pâte À Glacer?

Astuces :

  • * pour la cuisson, utilisez une pierre à pizza si vous en avez une, C’est encore mieux !
  • pensez à préparer cette pâte à pizza la veille, ou le matin pour le soir. Cette pâte se congèle très bien aussi.
  • vous pouvez réaliser une pâte à pizza classique ou en acheter une, mais cette recette est vraiment délicieuse : tout est dans la farine 00, utilisée par les pizzaiolos napolitains (vous pouvez la trouver dans les épiceries italiennes et sur internet).

Pour 2 pizzas moyennes, préparation 20 min, cuisson 8 à 10 min par pizza, repos 2 h : 500 g de farine T65, 25 cl environ d’eau tiède (25-30°C), 25 g de levure fraîche du boulanger, 2 c. à café de sel fin, 1 c. à café de sucre + 1 pincée, 3 c. à soupe d’huile d’olive.

  1. Émiettez la levure fraîche dans un petit bol, et ajoutez 3 c. à soupe d’eau tiède et une pincée de sucre. Laissez reposer 10-15 min pour activer la levure.
  2. Dans la cuve d’un robot muni du crochet pétrisseur (j’utilise le kitchenaid), versez le sel en premier, puis la farine, le mélange de levure, le sucre et l’huile d’olive.
  3. Pétrissez la pâte 5 à 10 min en ajoutant l’eau progressivement. Rectifiez la consistance de la pâte en ajoutant un peu plus d’eau ou un peu plus de farine si elle est trop sèche ou trop collante.
  4. À la main, formez une boule homogène avec un peu de farine, et déposez-la dans un grand saladier fariné. Couvrez le saladier avec un linge humide bien essoré, et laissez pousser la pâte 2 h dans un endroit chaud à l’abri des courants d’airs : elle doit doubler de volume. *
  5. Dégazez la pâte, puis étalez-la sur un plan de travail fariné ou avec un peu de semoule fine. Une fois étalée et avant de garnir votre pizza, vous pouvez laisser la pâte reposer 30 min de plus pour un résultat parfait.

* Astuce : à la maison, je préchauffe mon four à 40°C (en «mode étuve», c’est encore mieux !) pendant la préparation de la pâte. Lorsque le four est à température, j’éteins tout, puis je glisse mon bol de pâte à l’intérieur du four encore chaud pour faciliter la pousse. Tarte au potiron (pumpkin pie) Préparation 10 min, repos 2 h : 200 g de farine T55 tamisée, 120 g de beurre mou coupé en petits morceaux (pensez à le sortir du frigo un peu en avance), 80 g de sucre glace, 25 g de poudre d’amandes ou poudre de noisettes, 1 œuf.

  1. Travaillez au robot ou à la main avec une spatule le beurre mou avec le sucre glace et la poudre d’amandes. Lorsque la texture est homogène, ajoutez l’œuf et mélangez.
  2. Ajoutez la farine tamisée, et pétrissez pour obtenir un mélange homogène. « Fraisez » la pâte : mélangez en poussant et en écrasant la pâte avec la paume de la main. Attention, ne travaillez pas trop la pâte.
  3. Formez un pâton homogène, puis filmez la pâte et laissez-la reposer 2 h au frais. (Le repos de la pâte est essentiel pour qu’elle soit plus facile à travailler, et qu’elle ne se rétracte pas pendant la cuisson).
  4. Laissez la pâte s’assouplir quelques minutes à température ambiante avant de l’étaler finement (2-3 mm d’épaisseur) à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, sur un plan de travail fariné.
  5. Votre pâte est prête à être utilisée !
  6. Si besoin, pensez aussi à cuire votre pâte à blanc, pour éviter que la garniture ne la mouille pendant la cuisson. Pour cela, recouvrez la pâte de papier sulfurisé et de poids de cuisson (ou haricots secs). Enfournez le fond de tarte pour 15 min environ à 180 °C. Retirez les poids et le papier cuisson, puis garnissez le fond de tarte avec les ingrédients et l’appareil de votre choix. Poursuivez la cuisson 20 à 30 min environ selon la garniture choisie.

Variantes : parfumez votre pâte avec un peu de cannelle, de la vanille, 2 c. à soupe de thé matcha, ou 20 g de cacao en poudre.

Comment conserver un fond de tarte cuit ?

La pâte à tarte cuite se conserve au congélateur pendant 2 à 3 mois. Pour congeler votre pâte à tarte déjà cuite, Nessma cuisine vous recommande de la laisser dans son moule (préférablement en aluminium), puis de l’envelopper de pellicule plastique.

Comment conserver le millefeuille ?

L’utilisation d’un frigo : une conservation efficace – Que ce soit un frigo ou une vitrine à pâtisserie, ces appareils réfrigérés permettent de :

Réduire les gaspillages ; Éviter la multiplication des micro-organismes ; Augmenter la durée de vie d’un produit alimentaire ; Présenter d’une manière plus professionnelle les plats ; Préserver la vertu olfactive et gustative de l’aliment.

Conserver votre pâtisserie est donc possible avec un frigo ou une vitrine réfrigérée, quelque soit son type. Vous pourrez ainsi maintenir à bonne température, des pâtisseries de longue conservation (gâteaux, cakes, ) ou des pâtisseries fraiches (mille-feuilles, tartes aux fruits, Saint-Honoré, ).

Comment conserver un Paris-brest pour le lendemain ?

Paris-Brest à la façon du Chef Conticini Recette du Paris-Brest à la façon du Chef P. Conticini Bonjour à toutes et tous, Aujourd’hui je vous propose une recette ultra gourmande, qui vous réveillera les papilles dès la première bouchée, un gâteau riche en émotions.le Paris-Brest à la façon du Chef Philippe Conticini, avec l’utilisation du praliné maison, dont vous pourrez retrouver la recette sur le blog également. – ℹ️ Matériel indispensable pour la réalisation de la recette : – Deux poches à douille. – Un robot de cuisine ou un batteur.

  • – Un moule à demies sphères.
  • ◼️ – Ingrédients pour le craquelin :

* 80 grammes de beurre doux pommade (à température ambiante). * 100 grammes de sucre cassonade. * 100 grammes de farine T45.

  1. * Quelques grains de fleur de sel.
  2. – Étapes :

➡️ Dans un cul de poule, déposer tous les ingrédients, et mélanger à la fourchette jusqu’à obtenir un mélange homogène ou presque. ➡️ Terminez à la main afin de former une boule. ➡️ Déposez la boule entre deux feuilles de papier sulfurisé et étaler au rouleur à pâtisserie jusqu’à obtenir une épaisseur adaptée.

  • ➡️ Replacez de nouveau les craquelins détaillés au congélateur, en prenant soin d’intercaler une petite feuille de papier cuisson entre chaque craquelins pour qu’ils ne se collent pas entre eux au congélateur.
  • (Vous pouvez conserver les craquelins au congélateur plusieurs semaines sans aucunes difficultés sans perte de saveur, ce qui vous permet donc de les faire à l’avance et donc de gagner un peu de temps.)
  1. ◾️ – Ingrédients pour l’Insert praliné :
  2. * Du praliné pur.
  3. – Étape :
  4. ➡️ Coulez du praliné pur dans des demies sphères et réservez au congélateur jusqu’au montage.

◼️ – Ingrédients pour les choux : * 80 grammes d’eau (minérale de préférence c’est mieux que celle du robinet). * 20 grammes de lait (entier ou 1/2 écrémé). * 45 grammes de beurre (doux ou demi-sel selon votre préférence). * 55 grammes de farine type T55 (dans le commerce, la farine ménagère est souvent de type T45 mais ça ira très bien aussi.les choux auront tendance à « pousser » un peu plus à la cuisson mais rien de bien grave !).

  • * Une pincée de sucre blanc.
  • – Etapes :

➡️ Dans une casserole, mettre l’eau, le lait, le beurre, une pincée de sel et de sucre et faire chauffer le tout jusqu’à frémissement. ➡️ Retirer la casserole du feu et verser la farine, mélanger, puis remettre sur le feu afin de dessécher le mélange tout en remuant pendant 2 bonnes minutes.

  • Au bout de ces deux minutes, le mélange doit s’apparenter à une “boule” qui ne colle plus dans la casserole) ➡️ Mettre le mélange dans une cuve de robot et ajouter les œufs en 2/3 fois (pour ceux qui n’ont pas de robot, il est bien évidement possible de le faire a la cuillère en bois).
  • ️ Mettre dans une poche à douille munie d’une douille ronde de votre choix ! ⚠️ Arrivé à cette étape, il est préférable de laisser reposer toute une nuit au réfrigérateur la pâte à choux, le résultat n’en sera que meilleur et les choux ressortiront de cuisson bien plus uniformes.

➡️ Le jour J, sortir la pâte à choux du réfrigérateur et la laisser revenir à température ambiante environ 20 à 30 minutes. Pendant ce temps, mettre votre four à préchauffer chaleur tournante à 165 degrés. ➡️ Pochez sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou silpat vos choux, en réalisation une couronne de choux.

  1. ➡️ Enfourner pour 20/25 minutes, ensuite baisser le four 140 degrés et faire sécher les choux environ 20 à 30 minutes. (Adaptez la cuisson en fonction de la taille du choux)
  2. ➡️ Sortez votre couronne de choux et la faire refroidir sur une grille.

◼️ – Ingrédients pour la crème pâtissière au praliné : * 500 grammes de lait entier. * 1 ½ gousse de vanille fendue en deux et grattée. * 6 jaunes d’œufs. * 80 grammes de sucre semoule. * 30 grammes de maïzena. * 20 grammes de farine T55. * 2 feuilles de gélatine (4gr), trempée dans l’eau bien froide. * 50 grammes de beurre doux Très froid (congelé si possible) en petits dés.

  • * Environ 200 grammes de praliné maison. (Vous pouvez retrouver la recette sur le blog également)
  • – Étapes :

➡️ Dans une casserole recouverte d’un papier film, porter à frémissement, le lait avec les gousses de vanille coupées en deux et grattées. ➡️ Laissez infuser Au moins 1 heure à couvert. Le mieux étant de le faire la veille pour le lendemain ou quelques heures avant.

  1. ️ Pendant ce temps, mélangez au fouet les jaunes d’œufs et le sucre semoule.
  2. ️ Ajoutez la farine et la maïzena, puis fouettez à nouveau pour homogénéiser l’ensemble.
  3. ️ Réservez.
  4. ️ Refaites frémir le lait à la vanille, puis versez-en 60% (en 2 ou 3 fois) sur le mélange précédant, tout en fouettant vivement.

➡️ Transvaser le tout dans la casserole ou le restant du lait est encore presque bouillant et portez, cette fois-ci l’ensemble à ébullition. ➡️ Faites cuire la crème pendant 2 bonnes minutes à feu moyen (pour bien cuire la farine) mais toujours à ébullition, sans jamais cesser de fouetter pour éviter que la crème n’attache au fond de la casserole et ne brule.

  • ️ Une fois la crème cuite, incorporez immédiatement, hors du feu, la gélatine bien pressée.
  • ️ Ajoutez au fur et à mesure, les morceaux de beurre très froid.
  • ️ Ajoutez alors le praliné maison et mélanger de nouveau jusqu’à obtenir une préparation homogène.
  • ️ Verser la crème bouillante sur la plaque recouverte de papier film, étalez-la au maximum et filmez-la bien au contact de la crème.

➡️ Placez-la au froid au moins 4 heures (le mieux est de la faire la veille). ➡️ Quand vous en aurez besoin, placez la cuve (ou le saladier) et le fouet de votre batteur de table au frigo 1 heure avant). ➡️ Placez la crème au congélateur 3 ou 4 minutes pour qu’elle soit la plus froide possible, puis transvasez-la dans la cuve du batteur bien froide.

  1. ➡️ Placez la crème dans une poche à douille fermée au moins 1 heure au frigo pour faire reprendre en fermeté votre crème pâtissière.
  2. ♦️ – Le montage du paris-brest :

➡️ Quand la couronne de pâte à choux est à température ambiante, découpez-la en son centre, dans son épaisseur, avec un couteau a dent, puis réservez les chapeaux. ➡️ À l’aide d’une poche à douille (à défaut, une cuillère à soupe), pocher un peu de crème au praliné sur la base de chacune des huit cavités formées dans la couronne de pâte à choux. ➡️ Déposez par-dessus chacune des cavités une demi-sphère de praliné congelé. ➡️ Pochez une grosse boule de crème au praliné sur chacune des demies-sphère, pour les recouvrir et les enfermer. ➡️ Terminez en recouvrant le tout du « chapeau » restant de la couronne de pâte à choux en ayant pris soin auparavant de saupoudrez d’un mélange de sucre glace et de maïzena, pour le décor, si vous le souhaitez. – Il ne vous restera plus qu’à déguster. Le Paris-Brest peut se conserver jusqu’à 48h au réfrigérateur.

  • Bon appétit et à bientôt pour une nouvelle recette de réalisation sucrée.
  • (Ps: Recettes tirée en partie des live sur la page Facebook du Chef Conticini, adaptée à ma façon)

: Paris-Brest à la façon du Chef Conticini

Comment conserver une quiche pour le lendemain ?

Quelle est la durée de conservation d’une quiche lorraine ? Réfrigérateur → 3 à 4 jours Congélateur → 2 à 3 mois (qualité optimale) Mettez la quiche lorraine au réfrigérateur dans les 2 heures suivant la cuisson. Couvrez la quiche lorraine avec du papier d’aluminium ou du film plastique.

Comment bien conserver une quiche pour le lendemain ?

Conserver les plats cuisinés à l’avance Attendez que votre plat soit froid pour le ranger au réfrigérateur, mais sans dépasser les deux heures après la préparation. © 123RF – Cathy Yeulet Vous être un adepte des petits plats préparés à l’avance ? Il est important de respecter quelques mesures d’hygiène pour bien les conserver :

Laissez refroidir le plat avant de le mettre au frigo. Pour les refroidir plus vite, une astuce est de mettre la préparation dans sa boîte de conservation hermétique et de la placer dans une bassine d’eau froide. Mangez, rangez au réfrigérateur ou congelez dans les deux heures qui suivent la préparation. Utilisez des récipients adaptés, avec un couvercle pour les ranger. Idéalement, choisissez un contenant en verre avec un couvercle hermétique. La durée de conservation dépend des aliments. La grande majorité des plats préparés se conserve entre 2 et 3 jours au frigo. Pour les quiches à base d’œufs ou les œufs durs non écalés, cela peut même aller jusqu’à 3 ou 4 jours.

You might be interested:  Comment Enlever L'Acidité D'Une Sauce Au Vin Blanc?

: Conserver les plats cuisinés à l’avance

Est-ce qu’une tarte se conserve au frigo ?

Conservation des tartes Au réfrigérateur, il est possible de la garder entre 4 et 5 jours. Mais au congélateur, vous avez la possibilité de la conserver environ 6 à 8 mois, votre tarte aux fruits. Par contre, la tarte aux pommes, ou aux abricots, se conservent un peu moins longtemps, environ un 1 à 2 mois.

Pourquoi le fond de ma tarte ne cuit pas ?

Les tartes : pourquoi ça ne marche pas, les erreurs à éviter. Les principes de base : pesez toujours les ingrédients à l’avance et utilisez-les à température ambiante. Plus ils seront de qualité meilleur sera le résultat. Pour les pâtes à tarte privilégiez la farine T55 moins riche en gluten elle aura moins tendance à se rétracter à la cuisson.

  1. N’oubliez pas de la tamiser même si elle est dite fluide,vous allégerez vos préparations.
  2. Ne faites pas fondre le beurre il doit avoir la consistance d’une pommade.
  3. Le faire fondre détruit sa structure moléculaire, vous aurez alors une pâte cassante et plus difficile à étaler.
  4. Comment foncer un cercle : appuyez le cercle sur la pâte en l’utilisant comme un emporte-pièce pour déterminer la taille du fond de tarte puis découpez un long rectangle de pâte de 1.5cm de largeur que vous apposerez une fois refroidi sur les bords du cercle.

Supprimez ensuite au couteau la pâte qui pourrait dépasser du cercle. Vous aurez ainsi des fonds semblables à ceux des pros. Pour les perfectionnistes une fois le fond de tarte cuit, retournez un tamis et utilisez-le comme une râpe pour lisser les bords de vos fonds de tarte.

La cuisson : privilégiez si possible la chaleur tournante. Il est préférable de cuire plus longtemps à une température plus basse pour bien torréfier la farine et avoir une pâte uniformément dorée et croustillante. Cuire à blanc : Quand vous cuisez une pâte à blanc piquez légèrement la pâte à la fourchette, la recouvrir d’un cercle de papier siliconé ou papier cuisson un peu plus grand que le moule, garnir de billes de cuisson et cuire à 160° 30 min environ à moduler en fonction de votre four.

Retirer le papier et les billes de cuisson et laisser5min la pâte four éteint la coloration sera plus uniforme Imperméabiliser et garder le croustillant : pour une tarte au citron ou aux fruits crus, pré cuire à blanc le fond environ 20/25 min à 160°, à moduler selon votre four puis le badigeonner à l’œuf légèrement battu ou au jaune d’oeuf et terminez la cuisson.

  • Refroidir avant de garnir.
  • Vous pouvez aussi après cuisson chablonner la pâte en passant au pinceau une fine couche de chocolat fondu, noir blanc ou au lait.
  • Pourquoi ma pâte colle ? Cela peut dépendre de la qualité de la farine, de la consistance du beurre, d’une erreur dans les proportions, (c’est pour cela qu’il est important de peser les œufs par exemple et je vous conseille d’avoir une balance de précision au 0.1g près) ou de l’ordre du mélange.

Le fait de l’étaler finement entre 2 feuilles et de la mettre au frais devrait pallier ce défaut. Pourquoi les côtés de ma pâte cuisent et pas le fond ? Ne suivez pas systématiquement les temps et températures de cuisson indiqués dans les recettes n’oubliez pas qu’ils sont toujours donnés à titre indicatif adaptez-vous en fonction de votre four.

Pour une cuisson plus uniforme préférez les cercles à tartes aux moules traditionnels et utilisez des plaques de cuisson perforées qui laissent passer plus facilement la chaleur. Que faire pour éviter que les bords de mes tartes s’écrasent et tombent pendant la cuisson ? Utilisez une farine T55 pauvre en gluten la pâte sera moins élastique.

Attention de pas trop travailler la pâte –on dit corser dans le vocabulaire pâtissier- retirez-la du robot dès qu’elle commence à s’agglomérer sans attendre qu’elle fasse la boule. Réunissez-la à la main et étalez-la finement entre 2 feuilles guitare ou entre 2 feuilles de papier cuisson siliconé avant de la mettre au réfrigérateur une bonne heure ou 15min au congélateur. Enjoy : Les tartes : pourquoi ça ne marche pas, les erreurs à éviter.

Pourquoi la pâte à tarte se brise en la roulant ?

Que faire si le fond de tarte s’effrite ? – Pâte trop granuleuse, cassante ou qui s’effrite ? Si votre pâte n’est pas parfaitement homogène, c’est sans doute que vous l’avez trop travaillé. Dans ce cas, ajoutez un peu de beurre mou à la préparation, pétrissez la et laissez la reposer encore un instant.

Comment rattraper une pâte trop friable ?

10 astuces pour réussir à tous les coups ses pâtes à tartes et à quiches Vous avez beau enchaîner les fournées, rien à faire, la pâte brûle ou ramollit. Terminés les ratés, quiches ou tartes, même combat : on assure la pâte avec quelques astuces futées ! Le problème de la pâte à tarte ? Même quand elle est bonne, elle ne remplit pas toujours le rôle de l’irrésistible croûte dorée.

  • Une garniture qui détrempe ou des bords qui s’écroulent, et le drame gâche tout l’effet d’une incontournable quiche salée.
  • On vous rassure, les trucs de la tarte tiennent sur une page et se retiennent en cinq minutes.
  • Ne reste qu’à les intégrer à la routine pour transformer chaque quiche en flamboyante réussite, rêve de fondant en croûte qui craque et qui croque.

Les bons ingrédients, la bonne température, le bon tour de main et la bonne consistance, un passage au frais et un tour au four, c’est fait. Adieu pâte molle, bonjour croustillant doré et parfaitement dosé ! Encore des tartes et toujours plus de quiches ? Découvrez nos,,, et nos ! Si tout est permis côté tartes et quiches, le grand classique demeure la pâte brisée. Or pour la réussir, tout est dans l’ingrédient ! Légère, facile à préparer et rapide à pétrir, contrairement à la feuilletée, la pâte brisée résiste à tout et convient à tous les cuisiniers.

Encore mieux, elle ne réclame que des ingrédients de base : 250 g de farine et 150 g de beurre ramolli en morceaux, mélangés du bout des doigts ou à la fourchette jusqu’à obtenir un mélange sableux. Puis 1 œuf, 1 cuillère à soupe d’eau et 1 pincée de sel, c’est fait ! Le vrai secret ? Une tombée de jus de citron, de vinaigre blanc ou de vinaigre de cidre.

Remplacez la cuillère à soupe d’eau par son équivalent acide en fin de parcours, puis mélangez rapidement jusqu’à obtenir la consistance désirée : l’acide ralentit le développement du gluten. Résultat ? Une pâte plus légère, plus digeste et plus tendre ! Les ingrédients sont mélangés, et maintenant ? Maintenant, adaptez votre pâte à tarte à la recette qui l’attend ! Quiche salée, tarte coquine, la pâte brisée sait tout faire et tout changer pour mieux s’accorder à la recette en cours. Pour métamorphoser la classique pâte brisée, ajoutez une cuillère à café d’ingrédients secs avec la farine, dès le début.

Ou intégrez des arômes à la place ou en complément de la cuillère à soupe d’eau, en fin de recette. Quelques idées ? Du curcuma pour une pâte jaune, du paprika pour une orangée, de l’ail en poudre ou du parmesan pour le goût ou des graines de sésame pour pailleter, à conjuguer avec toute la palette des épices ou herbes aromatiques.

Du cacao ou du café soluble pour les sucrées, des zestes ou des arômes, de l’eau de fleur d’oranger ou de rose, du thé infusé ou même des colorants alimentaires avec l’eau à vous de jouer ! Vous connaissiez l’importance de la température pour la pâte feuilletée ? Même principe pour la pâte brisée, pas de belle quiche sans bon degré ! Et comme pour la pâte feuilletée, la pâte brisée possède un ingrédient qui nous tient franchement à cœur : le beurre.

Pour réussir une pâte brisée, le beurre doit être coupé en morceaux et mélangé à la farine, à la main ou la fourchette, jusqu’à obtenir un mélange sableux. Impossible, donc, de réussir l’exploit avec du beurre tout droit sorti du frigo, ou entièrement fondu Pour conserver son bon goût de pâte à tarte de grand-mère, le beurre doit être sorti du réfrigérateur deux ou trois heures avant utilisation, pas plus : il doit s’agglomérer à la farine sans s’écraser complètement.

S’il est trop dur, testez le micro-ondes à très faible puissance et en sessions de quelques secondes, mieux vaut pas assez que trop ! Dernier truc ? Au moment d’ajouter la cuillère à soupe d’eau, préférez l’eau glacée, qui empêchera le beurre de fondre plus qu’il ne l’a fait. La recette est là, sous vos yeux, la quiche est au menu et la pâte à tarte à l’arrêt tant les termes utilisés s’apparentent à une langue étrangère. Si vous piochez votre pâte brisée dans un livre de pro, un grimoire de grand-mère ou un site un peu technique, vous y croiserez les termes « sabler » ou « fraiser », qui peuvent laisser perplexes la plupart des cuisiniers amateurs.

Pas de panique, le jargon n’a rien de si compliqué, promis ! Le sablage correspond à l’étape du mélange de la farine avec le beurre. En frottant les ingrédients entre vos mains, vous amalgamez beurre et farine, créant une pâte émiettée qui ressemble à du sable humide d’où le sablage ! Quant au fraisage ? Il s’agit d’écraser la pâte sur le plan de travail avec la paume de la main, puis de pousser, de reprendre et de recommencer.

Une façon de pétrir simple et efficace, particulièrement adaptée aux pâtes contenant du beurre comme la pâte brisée. Si les ingrédients de la pâte à tarte et à quiche restent les mêmes, il en est un qui peut tout changer l’eau, tout simplement ! Il s’agit de la seule difficulté de la pâte brisée : parvenir à estimer, à l’œil ou au toucher, si la pâte affiche la bonne consistance ou mérite d’être assouplie.

On ne vous dira qu’une chose, avec la brisée, mieux vaut toujours moins que trop La pâte doit former une boule, mais ne doit surtout pas coller aux doigts. Si tel est le cas, ajoutez une cuillère de farine, mais évitez autant que possible d’en arriver là ! Autrement dit ? Mélangez toujours le reste des ingrédients avant.

N’ajoutez l’eau qu’en dernier, si la pâte vous semble trop friable. Il peut arriver qu’elle ne soit pas nécessaire. Dans tous les cas, ajoutez-la goutte à goutte, et n’hésitez pas à la remplacer ou à la compléter par du vinaigre. En activant le développement du gluten, l’eau en excès peut produire une pâte trop dure, tandis que l’acide du vinaigre ralentit le gluten et garantit une pâte bien tendre. Avec la pâte brisée, gare à la manipulation : pour assurer tartes et quiches, elle doit être amalgamée, certes, mais surtout pas pétrie à l’excès. On nous le répète à longueur de recette pâtissière : pétrissez, pétrissez, pétrissez Dans le cas d’une pâte brisée, le mieux est pourtant l’ennemi du bien ! La chaleur des mains fait fondre le beurre, et active le développement du gluten.

En résumé, plus vous pétrissez ou étalez, moins la pâte est tendre. Pour éviter le drame, pétrissez le temps d’amalgamer les ingrédients, pas plus. Et si vous sentez des miettes de beurre encore entières, tant mieux ! Ne les malaxez surtout pas, elles créeront des bulles de vapeur dans la pâte en fondant à la cuisson, garantissant toujours plus de moelleux.

Pour étaler la pâte, déposez la boule entre deux feuilles de papier de cuisson : elle résistera mieux aux étirements et se réchauffera moins vite. Dans tous les cas, ne tirez jamais la pâte, qui casserait ou rétrécirait une fois au four. La boule est prête, la pâte est belle et le four déjà chaud ? Pas si vite ! Avant de monter une quiche ou une tarte, glissez la pâte au frigo Avant même d’étaler votre belle boule de pâte brisée maison, direction le réfrigérateur : on le répète, si la brisée a des ennemis, il s’agit du beurre trop fondu et du gluten trop développé. Une pâte à tarte peut être divine au goût, des bords brûlés gâchent le plaisir tandis que de jolis bords travaillés le décuplent ! Rien de plus courant, malheureusement, qu’une garniture pas cuite alors que la pâte est déjà dorée. Prolongez, les bords vont brûler, arrêtez, la garniture est crue.

Le truc ? Fabriquez un bouclier ! Pliez des feuilles de papier alu jusqu’à former de longues bandes, puis recouvrez les bords de la tarte. Poursuivez la cuisson, le tour est joué. Et tant qu’à prendre soin des bords, pourquoi ne pas en faire un véritable atout ? Plutôt que de les laisser plats et nets, pincez-les entre deux doigts avant de remplir la quiche avec sa garniture, afin de créer un effet ondulé.

Tressez des bandes de pâte et collez les tresses sur les bords avec de l’œuf, ou testez les torsades et pourquoi ne pas recouvrir vos tartes et quiches d’un quadrillage de pâte façon apple pie ? Dans tous les cas, n’oubliez pas de dorer avec un jaune d’œuf délayé d’un peu de lait Trop souvent négligée, généralement sous-estimée, la cuisson à blanc est pourtant la botte de secrète de la pâte à tarte et quiche parfaite ! Dans la majorité des cas, la garniture d’une quiche n’a pas besoin du même temps de cuisson que sa pâte. Et on ne vous parle même pas des garnitures crues, qu’il s’agisse de tartes sucrées ou salées Cuite à blanc, autrement dit sans garniture, la pâte est plus croustillante, bien dorée, et plus imperméable au jus de la garniture ajoutée par la suite.

Pour une pâte parfaitement cuite, disposez-la au fond du moule à tarte, en la collant bien aux bords. Piquez ensuite le fond avec une fourchette en divers endroits, puis recouvrez d’une feuille de papier sulfurisé. Versez sur cette feuille suffisamment de billes d’argile ou haricots secs pour en couvrir toute la surface : le poids permet à la pâte de conserver sa forme.

À défaut, optez pour du riz ou du gros sel. Enfournez, c’est fait ! Si vous comptez repasser la quiche au four une fois garnie, sortez la pâte avant que les bords ne brunissent. Dans le cas contraire, attendez qu’ils soient bien dorés. Cette fois, elle est prête : le moule à tarte est rempli et la quiche prête à enfourner, reste à doser la chaleur pour éviter le brûlé ! On vous donne la température du four dans la recette, après tout, que peut-il arriver ? Oublier de préchauffer, la plupart du temps, et enfourner la tarte sans trop se préoccuper de la température du four.

Comment faire tenir une pâte sablée ?

Etape 6 : – Etaler sur 3 cm d’épaisseur la pâte, la recouvrir d’un film alimentaire et la déposer au réfrigérateur pour qu’elle prenne le froid pendant au moins une demi journée.